20190107 welcome
Imprimer

#Conext : Repenser le parcours client

Écrit par Juliette Vignaud le 28 décembre 2018. Rubrique France

20181228 conext 1Cette année, encore, les professionnels du retail se sont réunis à Lille, à l’occasion du #Conext. Trois journées, du 23 au 25 octobre, dédiées au commerce intelligent, et centrées sur le parcours client. Marketing, data, relation client, print, logistique, expérience client… l’ensemble des métiers et expertises de la chaine du commerce ont été représentés.

Le parcours client, maillon essentiel de toute expérience, était la thématique de l’édition 2018 du salon #Conext. Pour la 22e année consécutive, les acteurs du commerce ont été réunis à Lille Grand Palais, pour échanger autour de la révolution digitale qu’entreprend le secteur. Et comme Lille est la prochaine capitale du Design, #Conext s’est mis au diapason, et s’est concentré sur le design du parcours client. Un parcours, plus phygital que jamais. Ainsi, toutes les innovations présentées lors du salon, étaient en lien avec l’expérience utilisateur et le parcours client. 600 m2 ont donc accueilli plusieurs îlots en ce sens, où près de 9 000 visiteurs avaient l’occasion de rencontrer les 120 exposants, et d’assister aux conférences.

Un espace innovation unique

Au cœur du #Conext, laboratoire d’innovation, il y avait le “New Shopping Experience by Picom*”. Cet espace proposait de tester et d’expérimenter 14 innovations du commerce du futur, créées par des petites et moyennes entreprises, en collaboration avec de grandes enseignes. Par exemple, Fidz : une carte de fidélité partagée entre plusieurs enseignes. Créée par KoolJack, en collaboration avec Kiloutou, cette application permet de mutualiser les cartes de fidélité et de collecter une monnaie virtuelle : les Fidz. Les clients peuvent dépenser cette monnaie dans les enseignes partenaires.
Autre projet, cette fois à destination des enfants, Kidscan par Bluegriot, en partenariat avec Oxybul. Ils sont partis d’un constat simple : l’argent est omniprésent dans nos vies quotidiennes, mais les jeunes enfants ont du mal à en comprendre la valeur. Kidscan permet ainsi d’apprendre la notion de budget. L’enfant peut scanner un produit et savoir s’il peut se l’acheter ou s’il est trop cher, en fonction du budget prédéfini par ses parents. Il dispose également d’une tirelire qui lui permet d’apprendre à économiser.
D’autres innovations avaient, elles, un rapport avec la réalité virtuelle. C’est le cas notamment d’Emerch 360, par Eram et MCQ Scan. Ce projet de VR propose une vision 360 de la surface de vente des boutiques Eram. Une solution qui permet de « visiter » à distance la mise en place des magasins et de vérifier le respect des plans de merchandising.
A l’initiative du pôle ubiquitaire d’Euratechnologies, le #Conext a également présenté des start-ups innovantes et régionales, avec le “Connected Innovation Village”. Cet espace était le lieu de convergence de l’innovation, dans la région Hauts-de-France avec, par exemple, Taktus. Grâce à cette solution, les marques peuvent mettre en avant un produit de manière interactive et sans le dénaturer : il n’y a pas de puce RFID, ni NFC ou autre marqueur. Lorsqu’un client prend le produit dans ses mains pour le tester, toutes les informations apparaissent sur un écran mural.

L’exemple de cas concrets, à Lille

Au-delà de la découverte des innovations et des futurs projets de start-ups et entreprises, nous avons pu assister à de nouvelles expériences clients, et ce, dans la vie de tous les jours. En effet, le salon avait organisé son “#Conext store tour”, où nous pouvions découvrir des commerces de proximité. Le tour a commencé par le concept store de Damart. A l’étage de ce magasin se trouve “le Lab by Damart” où les clients découvrent de nouvelles collections, faites à base de fibres thermolactyl, céramique et sensitive.
Etape suivante du store tour, le concept store éphémère de Cigoire où des évènements de “slow shopping” sont créés. A l’inverse du “toujours plus, toujours plus vite”, des Marques-Créateurs sont choisies et sont mises en scène pour offrir une pause urbaine aux clients. La visite a continué jusqu’au E.Leclerc et son drive piéton. Déclinant le concept du drive automobile, il permet à l’enseigne de pénétrer les centres-villes, et aux clients d’accéder aux produits de la marque, sans avoir à prendre leurs voitures pour rejoindre les supermarchés ancrés en périphérie. Enfin, dernière étape chez Boulanger, plus précisément chez Le Comptoir, où il est possible de tester plus de 1000 références vendues en magasin Boulanger.
Les enjeux actuels, et futurs, du commerce ont été démontrés et débattus lors de ces trois journées du salon. Le parcours client et sa réinvention dans le monde connecté étaient au centre de toutes les attentions. Le #Conext a, encore une fois, décrypté les tendances du commerce intelligent, notamment avec le mixte du physique et du digital. Et ce qui est sûr, c’est que la prochaine édition du salon saura encore plus nous surprendre. Rendez-vous en 2019.•
*Pôle de Compétitivité des Industries du Commerce

20181210 aod1