Imprimer

Le salon Centrexpo : La vitesse supérieure pour 2018 !

le 5 avril 2018. Rubrique France

20180405 desamaisLe salon Centrexpo a encore une fois fait carton plein les 18 et 19 mars derniers. Devenue un lieu d’échanges et de rencontres incontournable entre fabricants et points de vente, la manifestation génère un volume d’affaires en constante augmentation depuis la création de l’événement. Et l’édition 2018 n’inverse pas la tendance… D’autant que Centrexpo souffle cette année ses 35 bougies !

Le 35e salon Centrexpo s’est tenu à Moulins (03) les 18 et 19 mars derniers. Une édition anniversaire donc et l’occasion de jeter un coup d’œil dans le rétro afin d’apprécier le chemin parcouru. Rappelons tout d’abord que la manifestation a été initialement créée par la famille Desamais et est restée jusqu’en 1987 une journée portes ouvertes réservée aux seuls clients et fournisseurs de la société Desamais plutôt qu’un véritable salon. « A mon arrivée dans le groupe, nous avons eu l’idée d’en faire une véritable manifestation professionnelle, c’est-à-dire un outil dédié à toute la profession, avec une offre élargie correspondant à ce que l’on trouve vraiment sur le marché de l’univers de la maison de l’entretien à la décoration, à un instant “T” », se souvient Éric Tissot, Directeur général de Findis-Desamais. Bref, Centrexpo a bien changé depuis sa première édition, passant d’une manifestation réservée aux seuls clients Desamais à un événement ouvert à tous les circuits de distribution.
 
100 % connecté
Le secret du succès de la manifestation ? Aucun… Juste un événement et un groupe (Findis-Desamais) qui a su s’adapter aux évolutions du marché. « Aujourd’hui, nous sommes à la croisée des chemins avec un mouvement de concentration intense au niveau des fabricants. Idem côté centrales et enseignes avec des points de vente nous demandant de plus en plus de réaliser des prestations clé en main, notamment en direction du commerce connecté. A noter que nous livrons également désormais les sites », poursuit Eric Tissot. D’où une 35e édition 100 % connectée avec un site internet (centrexpo.org) permettant désormais aux visiteurs de s’inscrire et d’obtenir badges et informations. A noter également la possibilité pour les clients du groupe de passer leurs commandes via la Toile, avant, pendant et après le salon. Enfin, à partir de cette année et pour les éditions suivantes, l’actualité de la manifestation est désormais relayée en temps réel sur Twitter et Facebook.
Bref, avec cette édition anniversaire, Centrexpo montre qu’un salon trentenaire peut faire preuve d’un dynamisme croissant au fil des décennies… Un dynamisme passant avant tout par la surface d’exposition et la fréquentation de l’événement. Si la première est stable (9 000 mètres carrés), la seconde fait cette année un grand bond en avant. « Le nombre de visiteurs tend à progresser chaque année davantage et Centrexpo 2018 enregistre une augmentation de la fréquentation de 3 %, c’est une très bonne nouvelle pour cette édition anniversaire », confie tout sourire Laure Fradin, Directrice marketing Findis-Desamais et de l’enseigne Eureka Ma Maison. Ces mêmes visiteurs peuvent, comme sur les précédentes éditions, découvrir un nombre conséquent d’innovations proposées par les fabricants de l’Hexagone. D’autant qu’en amont, le nombre de produits référencés par la centrale croît régulièrement ces dernières années pour se stabiliser aujourd’hui autour de 30 000 références. L’offre proposée évolue fort logiquement en fonction des besoins du consommateur final.

Centrexpo se met au vert…

Cette 35e édition se distingue également par une mise en avant plus forte de l’offre sur le culinaire. « Grâce à l’enseigne Cuisine Plaisir (voir encadré), l’univers de la cuisine est très bien représenté avec notamment cette année l’arrivée en force d’une nouvelle génération de robots répondant aux attentes de plus en plus fortes du grand public sur le fait maison », poursuit ainsi Laure Fradin. Le fait maison concerne également de plus en plus le segment de l’entretien et de la droguerie, segments sur lesquels les produits se font de plus en plus respectueux de l’environnement. Et de préciser, « la politique actuelle de l’enseigne est de renforcer le bio, notamment sur la partie droguerie où nous nouons des partenariats avec les marques engagées dans ce sens, mais nous référençons également de plus en plus de produits sur l’univers du “faire soi-même”, ces derniers permettant de fabriquer soi-même des solutions ménagères à base d’ingrédients naturels ».
Bref, référencer oui, mais en sélectionnant les produits avec pertinence. D’autant que le grossiste compte pas moins de 7000 clients actifs et que l’étendue des secteurs couverts est particulièrement impressionnante. Ses clients sont en effet présents dans tous les secteurs de distribution : indépendants sans enseignes, GSB, négoce de matériaux, Lisa et jardinerie, droguerie, etc. Sans oublier les GSA. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’y a pas que les indépendants ou les enseignes de groupement qui font appel à ses services. Loin s’en faut…

Toujours plus de services…

En plus de son activité de grossiste traditionnel, Findis-Desamais se positionne en effet comme l’expert des différents univers de l’habitat auprès d’un grand nombre d’enseignes. Le groupe conçoit ainsi des rayons clé en main avec les centrales, tout en gérant les réapprovisionnements et l’achalandage de ces linéaires. Une prestation d’autant plus précieuse pour les enseignes et leurs centrales que, en fonction des besoins de ces dernières,  Findis-Desamais propose pas moins de cinq niveaux de prestations : le Service logistique Basique, le Service logistique Basique Plus, le Service Premium, le Service Partenaire et le Service Partenaire Plus, ce dernier pouvant inclure la gestion du site marchand de la centrale et de ses enseignes, avec mise en ligne des produits et la gestion des stocks et de la livraison en magasin ou directement chez le consommateur final.
Et ça marche ! « Tous les services fonctionnent bien, même si certains semblent plus appréciés que d’autres, parce qu’ils aident les centrales à se structurer, notamment autour du web », assure Didier Aparicio, Directeur commercial Findis Desamais. Et de préciser, « à travers ces services, nous sommes non seulement dévoués à nos clients – les enseignes – mais également aux fournisseurs. En effet, certains d’entre eux n’ayant pas forcément la force commerciale nécessaire, nous leur apportons une force de vente supplétive. C’est en quelque sorte du “share time” de vente, une opportunité précieuse pour le fournisseur qui souhaite donner une visibilité à son offre à laquelle il ne pourrait accéder en temps normal ». Au final, Findis-Desamais travaille aujourd’hui avec sept centrales en Service Basique, avec une dizaine en Service Basique Plus, douze en Service Premium, trois en Service Partenaire, et six en Service Partenaire Plus, soit avec 26 centrales au total.

Aux couleurs de la tribu Eureka !

Fort de sa capacité à établir des partenariats qualitatifs et durables avec l’ensemble des acteurs de la distribution, le groupe n’a par ailleurs aucune difficulté à promouvoir sa propre enseigne. Le réseau Eureka Ma Maison progresse en effet chaque année davantage. L’enseigne qui compte 120 magasins en France, tous signataires du Pacte d’enseigne*, mise sur l’expertise de ses adhérents alliée aux promesses de services et proximité. Si le Pacte d’Enseigne est désormais bien en place, le réseau Eureka Ma Maison n’entend pas pour autant en rester là… Deux axes de développement sont prévus : l’un concerne la cohérence des points de vente ; le second, la digitalisation de l’enseigne. Sur le premier point, l’objectif est de mettre davantage en valeur les points de vente du réseau, avec notamment la mise à disposition des adhérents d’un package de douze types d’animations qui permettront aux consommateurs de vivre différentes expériences en magasin. Enfin, si Centrexpo fête cette année ses 35 ans, Eureka Ma Maison souffle en 2018 ses 20 bougies… D’où également le renforcement de la communication print et une opération prospectus supplémentaire, spéciale 20 ans. Enfin, sur le second point – le volet digital – le réseau entend également mettre les bouchées doubles en 2018. Rappelons que jusqu’à fin 2017, le site eurekamamaison.fr proposait des options comme la livraison en magasin ou encore la réservation de produits en magasin. Désormais, il est possible de se faire livrer directement chez soi. « L’une de nos priorités pour cette année est le renforcement de la communication de ce nouveau service auprès des magasins. Sans oublier la mise en place de bornes digitales sur les points de vente en septembre prochain », commente Christophe Maurice, Responsable Marketing et Centrale Eureka Ma Maison.
Au final, avec deux anniversaires – celui de Centrexpo et celui d’Eureka Ma maison – cette édition 2018 est un succès à plus d’un titre. Non seulement elle fait le plein d’exposants et de visiteurs, mais elle révèle surtout la capacité de Findis-Desamais à s’adapter en temps réel aux évolutions du marché, ceci afin de coller toujours plus près aux attentes de tous les acteurs – fournisseurs, centrales et enseignes – des différents univers de l’habitat. Rendez-vous donc en 2018 pour la nouvelle édition d’un salon bien dans son époque…•

* Le Pacte d’Enseigne scelle les engagements réciproques de la centrale et de ses adhérents. Ces derniers font le choix d’adopter l’identité visuelle de l’enseigne et s’engage à utiliser les outils mis à disposition : plans de communication, carte de fidélité, digitalisation, etc. Les adhérents doivent par ailleurs réaliser la majorité de leurs achats en centrale.