20170602 son image
Imprimer

Viva Technology 2e édition : Une deuxième édition exceptionnelle

le 10 août 2017. Rubrique France

20171008 Viva Tehnology

La deuxième édition du salon Viva technology, le rendez-vous mondial de ceux qui font bouger les lignes et inventent le monde demain, s’est tenue les 15, 16 et 17 juin à Paris, Porte de Versailles ; toujours co-organisée par Publicis Groupe et le Groupe les Echos.

Viva Technology est sans doute le rendez-vous incontournable de l’innovation pour les startups, les grands groupes et les investisseurs du monde entier.
Organisée par Publicis et les Echos, la première édition s’est déroulée avec succès du 30 juin au 2 juillet 2016. Ce succès a obligé les organisateurs à être encore plus ambitieux pour cette deuxième édition. La première édition a accueilli plus de 45 000 visiteurs. Pour ce deuxième volet, environ 50 000 visiteurs ont arpenté les allées du salon, durant les trois jours.

Encore plus d’ambition

Cette édition exceptionnelle était l’opportunité de découvrir et d’expérimenter, en avant-première, les innovations technologiques qui vont bouleverser notre vie et notre quotidien. La deuxième édition aura réuni plus de 5 000 start-ups, dont 55 % de start-ups internationales, venues présenter leurs nouveautés. Une centaine de challenges gratuits, d’open-innovation ont été organisés par partenaires de Viva Technology, leaders du secteur des nouvelles technologies. À l’issue de ces challenges, 1 000 start-ups sont sélectionnées. À la clé ? Une potentielle collaboration pour nouer un partenariat, financer leurs prototypes ou trouver de nouveaux actionnaires.  
Cette année, 20 Labs thématiques ont été créés afin de permettre la collaboration, l’open innovation et favoriser la transformation digitale dans tous les domaines d’activités. Chaque Lab est présenté par un leader de son secteur, et a accueilli les start-ups les plus ambitieuses, aux côtés d’investisseurs de premier rang, de laboratoires et de milliers de talents.
Parmi les partenaires Platinum de cette deuxième édition de Viva Technology, étaient présents BNP-Paribas, Google, La Poste, Orange. Côté partenaires Gold, nous avons retrouvé Accor Hôtels, Airbus, Air France KLM, Carrefour, Cisco, Engie, LVMH, Manpower Group, PMU, RATP Groupe, Sanofi, SNCF, Sodexo, TF1 Groupe, Valeo et Vinci Energies. Tous ont accueilli des jeunes pousses du monde entier.   
Plus de 500 conférenciers venus du monde entier se sont réunis. Parmi eux, des figures internationales du domaine des nouvelles technologies telles qu’Isabelle Kocher (PDG, Engi), Gillian Tans (PDG, Booking.com), Eric Schmidt (PDG, Lenovo), David  Kenny (Vice-Président, IBM Watson & IBM Cloud), etc. Ils sont venus analyser l’impact du digital et de la technologie sur les divers secteurs d’activités. Sur la scène principale du salon, les speakers ont partagé leur vision de l’avenir, à travers des débats riches, innovants sur tous les thèmes de la société et le rôle du numérique.

De Découvertes en découvertes

Dans le Hall Of Tech, les produits et les solutions les plus innovantes ont été présentés par des spécialistes de la technologie, comme Alibaba, Google, Cisco, Facebook, Orange, JC Decaux, etc.  
Les visiteurs ont pu expérimenter les nouvelles technologies en matière de drones, robots, voitures autonomes, imprimantes 3D, objets connectés, réalité virtuelle et augmentée, innovations audio et bien d’autres encore.
Viva Technology aura été, pour de nombreux visiteurs et professionnels, l’occasion de découvrir, entre autres, le meilleur de la réalité virtuelle, grâce à un partenariat avec Laval Virtual. La navette sans chauffeur de Navyia a ainsi été présentée, ainsi que les robots les plus avancés, dont Omate, compatible avec l’intelligence artificielle Alexa d’Amazon ; le robot LuxAI pour accompagner les enfants autistes. Hypersuit, un simulateur pour expérimenter des sensations extrêmes sans quitter son salon. Des drones, des plus petits au plus gros, comme Fotokite contrôlable via un fil de 8 mètres. Ces derniers ont été présentés pour la première fois en France. Google a également présenté ses solutions de l’Intelligence Artificielle et des Big Data les plus abouties.

L’Intelligence Artificielle à l’honneur
Cette deuxième édition du salon Viva Technology a mis à l’honneur l’Intelligence Artificielle qui confirme sa grande percée. Le cabinet McKinsey a présenté une étude confirmant ce progrès. À l’occasion de cette première plénière, les résultats de cette dernière étude ont annoncé l’adoption de l’IA par les entreprises, dans le monde. Il faut dire que les investissements consacrés à l’IA atteignent aujourd’hui des sommes conséquentes. Selon cette étude, présentée par Mc Kinsey, entre 20 et 30 milliards de dollars d’investissements ont été effectués, pour un total de 42 acquisitions dans ce domaine en 2016, contre seulement 15 en 2015. Ces investissements ont été réalisés principalement en Amérique du Nord (entre 15 et 23 milliards de dollars), en Asie (entre 8 et 12 milliards de dollars) et une participation peu importante en Europe, qui table sur 4 milliards de dollars. À noter que l’on compte 20 % d’early adopters (premiers utilisateurs), alors que 40 % sont en position attentistes et que 40 % sont en phase d’expérimentation de l’IA. Les secteurs les plus intéressés par cette technologie sont, la finance, les nouvelles technologies et les services énergétiques. Par ailleurs cette étude de Mc Kinsey a tenté de rassurer les plus sceptiques en annonçant ainsi que, seuls 40 % des tâches humaines sont considérées comme pouvant être automatisées. Seulement 10 % des emplois seraient menacés par la percée de l’IA. Cela nécessiterait alors des requalifications via des formations. Selon Jacques Beghuin, Directeur de Mc Kinsey Global Institute « L’IA n’est pas un jeu, c’est réel et c’est maintenant ».  

Ces start-ups se sont démarquées

Parmi, les start-ups qui étaient présentes sur Viva Technology, certaines se sont démarquées.
Dynseo
Cette start-up propose des jeux directement implantés dans la tablette Ardoiz que propose La Poste à ses clients les plus âgés. La solution de la startup permet un entraînement cérébral, pour retarder l’apparition de la maladie d’Alzheimer tout en restant ludique. Elle est adaptée à chaque tranche d’âge. Cette solution d’accompagnement particulièrement conçue pour des seniors est également reliée aux proches en charge de veiller sur leurs aînés. Elle permet de prolonger leur période d’autonomie.  
Mode.ai
Cette société californienne applique l’Intelligence Artificielle au secteur de la mode. Repérée par LVMH, elle a été embarquée sur son stand à Viva Technology. Mode.ai a développé un chatbot (Petit logiciel chargé d’effectuer automatiquement une tâche bien spécifique) dédié à la mode disponible sur Facebook Messenger.
En quoi ça consiste ? L’utilisateur peut dire s’il est intéressé par une marque, indiquer sa taille ou les couleurs qu’il préfère. Le chatbot propose instantanément plusieurs produits qui peuvent lui correspondre avec un lien vers un marchand en ligne, chez qui le produit est disponible. Le système reconnaît le produit, lui propose des liens où l’acheter ou d’autres modèles qui pourraient lui plaire, ou encore des personnalités qui ont porté le même model, ou similaire.
YesWeHack
Cette start-up tente de fédérer les chasseurs de bugs. Positionnée à l’origine comme un site d’emplois pour développeurs, la start-up a lancé l’an dernier Bonty Factory, une plate-forme pour aider les entreprises à sécuriser leurs services. Ainsi YesWeHack a fédéré une communauté de chasseurs de bugs, des indépendants qui traquent les failles et autres erreurs dans les services de sociétés.  
 
Un évènement pour tous !

La première force de Viva Technology est qu’elle s’adresse à peu près à tout le monde. Les deux premiers jours s’adressaient aux professionnels, investisseurs et aux startupeurs, avec des conférences animées exclusivement en anglais. La journée de samedi était elle, entièrement dédiée au grand public, famille, étudiants, etc.
Selon les organisateurs, le principal défi de cette édition était de confirmer la position de Viva Technology comme événement incontournable dans le domaine des innovations et de la technologie. Le second était de réussir à toucher une population internationale, parce que l’évènement n’est pas seulement un projet français ou européen. Les enjeux du digital et les relations entre grands groupes et start-ups dans la transformation technologique sont des préoccupations internationales. Viva Technolgy s’engage également à renforcer la place de la femme dans le numérique et dans l’univers des start-ups, car ces dernières sont encore peu représentées.
Nous retiendrons que cette rencontre mondiale dédiée à l’innovation et à la technologie aura atteint ses objectifs. Viva Technology aura permis en particulier, aux grands groupes et start-ups de construire des relations solides et durables pour co-innover et faire grandir leurs entreprises. Pour le grand public, les découvertes en avant-première des innovations, les ateliers de coding organisés pour les enfants, les animations, mais aussi les initiatives sociales de Viva Technology correspondaient parfaitement à leurs attentes.