20190711 interieurlyfestyle
Imprimer

Offensive tous azimuts

Écrit par Philippe Méchin le 6 février 2015. Rubrique Europe

20150206 CEBIT00

Could not load widget with the id 42.

Du 16 au 20 mars se tiendra l’édition 2015 du célèbre fameux salon CeBIT au cœur du parc des expositions de Hanovre, et tout porte à croire que l’on parlera beaucoup chinois au cœur des travées du plus vaste parc des expositions au monde, comme nous en avons eu un avant-goût lors de la présentation à la presse de l’événement.

En effet, c’est l’Empire du Milieu qui aura l’honneur et l’avantage de représenter le pays invité, et cette marque de reconnaissance, nos amis chinois comptent bien en profiter, à leur manière, laquelle s’annonce très impressionnante puisque plus de 600 exposants présenteront leurs nouveautés et innovations. C’est du jamais vu sur le Cebit de la part d’un pays invité. Faut-il cependant s’en étonner lorsque l’on connaît la montée en puissance d’une nation dans tous les domaines industriels et techniques qui l’ont propulsée en quelques années à la très officielle place de première puissance économique mondiale ? Evidemment non, et chaque secteur fait l’objet d’un développement inexorable, soutenu par une dynamique sans égale sur la planète, laquelle se trouve bouleversée dans son ordonnancement économique mondial.il va bien falloir pourtant s’habituer à cette redistribution des cartes. Nos voisins d’Outre Rhin, l’ont compris depuis fort longtemps et ont su en tirer le meilleur des profits, pour le plus grand bénéfice de leurs exportations. Avec quelques années d’avance, ils ont su saisir avec intelligence les avantages d’une mondialisation des échanges qui n’est pas près de s’éteindre. Face à bien des frilosités européennes, l’Allemagne a démontré que la Chine est désormais incontournable, pas seulement en tant qu’usine du monde, mais aussi en tant que fabuleux marché de consommateurs, suite à l‘avènement de nouvelles classes moyennes aisées, fruit du miracle économique.

Ceci étant dit, les industriels et fabricants de l’empire du Milieu lorgnent eux aussi vers les pays dits industrialisés, via une production qui ne fait que monter en gamme, afin de répondre aux exigences des consommateurs les plus matures au monde. Le phénomène est flagrant, notamment dans le domaine des technologies de l’information, de la numérisation et le Cebit qui constitue le plus grand rendez-vous mondial dédié à ce marché hautement concurrentiel n’échappe pas à une présence massive des exposants chinois. Toutefois, les organisateurs, bien conscients des enjeux, ont décidé de prendre les devants et de quelle manière, puisqu’ils ont choisi d’en faire le pays partenaire de cette édition à venir. C’est ainsi que le 16 mars, la Chancelière Angela Merkel inaugurera le salon en compagnie de l’emblématique et très médiatique Jack Ma, fondateur et propriétaire du désormais célébrissime site de vente en ligne Ali Baba.

Could not load widget with the id 43.

La numérisation l’autre star

Toutefois, est-ce pour autant que les organisateurs vont concentrer uniquement leurs efforts sur cet événement exceptionnel ? Bien évidemment non. La preuve s’appelle numérique, via le thème phare « d’economy ». Derrière ce terme se cache ce qui va modifier nos vies, tant dans le domaine de notre univers familial, personnel que professionnel. Il sera donc très compliqué, voire impossible, d’échapper à un phénomène technologique qui va bouleverser nos vies dans des proportions dont les limites sont encore difficiles à cerner. Dans ce contexte exceptionnel de par sa dimension et ses conséquences, le CeBIT permettra aux visiteurs de découvrir les immenses possibilités de la numérisation, comme le confirme Oliver Frese, Membre du directoire de Deutsche Messe : « Le numérique ne se limite plus seulement aux logiciels et au matériel. Il relève d’une décision stratégique et oblige à une évolution culturelle qui implique chaque entreprise dans chaque secteur d’activité. A cet effet, les visiteurs du CeBIT trouveront des réponses concrètes aux questions qu’ils se posent à titre individuel afin de leur permettre de préserver la capacité d’innovation et la compétitivité de leurs entreprises dans les années à venir. Ainsi ce que l’on appelle l’Internet des objets (Internet Of things) offre de très fortes opportunités. En clair, il ne s’agit plus de produit final intelligent connecté à Internet, mais de l’ensemble de la chaine de création de valeurs induites par l’Internet des objets, depuis les capteurs aux centres de calcul, en passant par les réseaux et les outils d’analyse. Tous les décisionnaires en entreprise doivent saisir les formidables opportunités qu’offre l’Internet des objets et comprendre les mutations profondes qu’il entraîne en touchant tous les secteurs d’activité ».

Parallèlement à cette lame de fond, le CeBIT affiche une exceptionnelle variété dans son offre stimulée par la présence de quelque 350 start-ups qui donneront un formidable coup de jeune au rendez-vous de mars. Grandes créatrices de valeurs, elles sont aussi de très importantes pourvoyeuses d’idées et d’innovations. Très réactives, elles apportent un regard nouveau sur la création de chaînes entières de valeurs, via des approches numériques inédites. Tout ceci sera particulièrement visible cette année, grâce au concours qui leur est dédié, nommé start-ups CODE_N, ou 50 finalistes présenteront le fruit de leurs recherches et de leur imagination dans le domaine de l’Internet des objets.

Could not load widget with the id 44.

Du beau monde attendu

Un autre évènement devrait frapper les esprits lors de cette édition 2015. Ce sera le niveau très relevé des conférences avec la participation d’intervenants très prestigieux. Citons notamment le célèbre économiste Américain Jeremy Rifkin, le docteur Jamie Shea, secrétaire général adjoint des États-Unis, ou encore Mr Won Pyo Hong, Directeur marketing monde de Samsung, Vishal Sikka PDG d’Infosys, Lida Yan directeur de Huawei, Lei Jun co-fondateur de Xiaomi, la très performante marque chinoise de portables, Olivier Gremillon, Responsable d’Air BnB pour l’Europe, sans oublier la légende germanophone du rock, Peter Maffay fort de ses 50 millions de disques vendus. Rien que du beau monde. Il va donc sans dire que les conférences constitueront un des grands pôles d’attraction du salon. La sécurité, sujet désormais ultrasensible, en constituera un des thèmes fédérateurs. D’ailleurs, un hall lui sera consacré où il sera question d’applications capables de contribuer à atténuer les dommages causés par les cyber-attaques qui se chiffrent en milliards de dollars. Les Data centers ne seront pas oubliés via le Datacenter@CEBIT organisé pour la première fois sur la plateforme de Hanovre.
Tous ces éléments et bien d’autres encore font d’Oliver Frese un homme très confiant. « Nous avons reçu des réactions très positives du marché qui se traduisent par le retour d’entreprises de renom comme par exemple Alcatel-Lucent Entreprise, Amazon web services, Schneider Electric ou encore Konica Minolta. De nombreux exposants ont aussi agrandi leurs stands à l’exemple de Samsung, Huawei, Intel, HP, ZTE ».

Mais au-delà de ces géants à réputation mondiale, c’est à destination des petites et moyennes entreprises que le CeBIT élargit ses offres. Outre un test en ligne concernant le degré de maturité numérique des entreprises sur cebit.de, des experts indépendants proposeront leurs conseils à leur attention, exemples concrets à l’appui. D’autre part, elles pourront échanger idées et propos dans un tout nouveau lounge créé pour l’occasion.

Voilà donc un salon qui s’annonce d’une richesse exceptionnelle, tant en termes d’offre que d’évènements. Pour le flot sans cesse grossissant d’entreprises impliquées dans le numérique, le CeBIT qui se tiendra du 16 au 20 mars paraît non seulement incontournable, mais s’annonce également passionnant.

Could not load widget with the id 45.

Un parfum d’avant goût

C’est un véritable hors-d’œuvre en attente du festin qui se prépare, que les organisateurs ont proposé à la presse internationale via une initiative fort originale. Afin de donner un avant-goût de ce que les visiteurs découvriront lors du salon, ceux-ci ont convié une bonne vingtaine de fabricants et de créateurs de solutions numériques à un mini salon en corollaire de la grande conférence qui s’est tenue conjointement. Durant une journée complète, les journalistes ont pu recevoir la bonne parole, mais aussi découvrir in situ ce que sera l’offre de l’édition 2015 du CeBIT.