Imprimer

Darty : Un franchiseur franchisé !

Écrit par Renaud Parquet le 19 février 2018. Rubrique Distribution

20180219 darty 2

Le 26 octobre dernier est à marquer d’une pierre blanche. D’abord pour l’entreprise Darty, ensuite pour le nouveau franchisé qui fait ses premiers pas dans une aventure entrepreneuriale qu’il a lui-même contribué à mettre en place. Frédéric Loquin est le 123e franchisé Darty. Confortique était présent. Reportage.

20180219 darty 1


Frédéric Loquin, l’ancien directeur de la franchise Darty, inaugure son premier magasin en tant qu’entrepreneur, à Royan.


Ce jour-là a un gout de fête. Comme toutes les ouvertures d’un nouveau magasin Darty, certes, mais avec une tonalité toute particulière. Frédéric Loquin, l’ancien directeur de la franchise Darty, inaugure son premier magasin en tant qu’entrepreneur, à Royan, d’où il est originaire. « Ma compagne travaillait dans un magasin que nous avons repris début octobre. Je me suis dit que ce pouvait être sympathique de lancer une affaire juste en face du lieu où elle travaille ». Le pari est audacieux. Car il se lance dans une aventure qu’il a lui-même contribué à écrire avec Michel Fleys le Directeur commercial, et l’ensemble des équipes qui les accompagne depuis le début de la franchise en mars 2014. Puis il ajoute simplement : « L’opportunité s’est faite un peu comme cela, naturellement ». Naturellement. Et d’ailleurs ne rien faire, ce n’est pas vraiment dans sa nature. Car si l’homme reste humble, le groupe Fnac Darty lui doit une de ses plus belles pages de son histoire. Une histoire qui dépasse même le cadre de l’entreprise leader en électroménager. Une histoire à inscrire dans les annales du management et des créations de projet. En l’espace d’à peine trois ans, ses équipes et lui, ont ouvert plus d’une centaine de points de vente à travers tout le pays. Cela correspond à une ouverture de magasin en moyenne tous les onze jours. Une prouesse.

Un foudre de travail

Darty a toujours su s’entourer de personnes compétentes, douées, et dotées de talents managériaux exceptionnels. Frédéric Loquin fait partie de cette trempe-là. Il était même le chef d’orchestre d’une partition qu’il a lui-même écrite. Derrière la bonhommie du personnage se cache un foudre de travail. Pendant trois ans et demi, il a avalé les kilomètres, enchainer les rencontres, les réunions et a noirci des pages entières pour accompagner les entrepreneurs qui avaient décidé de rejoindre l’aventure en franchise. Totalement investi dans son travail, il ne compte pas ses heures. Au point qu’un jour sa compagne reçoit un bouquet de fleurs et des chocolats de la part du directeur général de l’époque. « Il a voulu s’excuser pour les nombreux jours d’absence de Frédéric à mes côtés », explique-t-elle. Après quatre années passées chez Darty, il quitte le pont, mais pas le navire. Mais il admet volontiers : « Quand j’étais directeur de la franchise, j’ai énormément travaillé, mais je crois que j’ai encore plus travaillé pour monter mon projet de chef d’entreprise. Depuis que j’ai quitté Darty, je travaille six jours sur sept et le septième jour, ajoute-t-il non sans humour, je fais des papiers ». Il débute sa carrière en 1977 à l’âge de dix-sept ans. A 57 ans, il aurait pu s’arrêter. Mais Frédéric Loquin a le goût du risque, des défis. De salarié, il devient entrepreneur.

20180219 darty 3

La franchise un projet fiable !

«  Quelle belle preuve de fiabilité de voir l’ancien directeur de la franchise rejoindre les troupes qu’il a contribuées à créer » relève le président du groupement des franchisés, Martin Bernier. Un grand nombre d’entrepreneurs le rapporte avec reconnaissance : «  Sans la franchise, nous mettions la clé sous la porte ». La ritournelle fait le tour de France ». Alors oui, les rouages, il les connaît. Les leviers de croissance également. Mais il tempère : « Maintenant, je suis l’entrepreneur. J’ai pris un directeur de magasin, car il est au courant de tous les process à mettre en place. François-Xavier – le Directeur du magasin de Royan – a tous les réflexes. Les sept salariés qui l’accompagnent ont été recrutés sur place. Je salue d’ailleurs le gros travail réalisé par Pole Emploi, qui m’a beaucoup aidé dans cette recherche ». Le cout de son investissement s’élève à 700 000 euros. Et comme un clin d’œil au destin, le 27 octobre, le rideau s’ouvre. Le magasin de Royan, d’une superficie de 600 mètres carrés, vient d’ouvrir ses portes. Les clients affluent, en nombre. Toute l’équipe est sur le pont. L’ancien directeur de la franchise se fait vendeur, expliquant les qualités techniques d’un téléviseur à des clients. Cet amoureux des belles voitures n’a pas pu s’empêcher de remettre les mains dans le cambouis. Le franchiseur franchisé offre alors une belle leçon d’humilité. 3 semaines après son inauguration, Darty Royan se place en 7e position, en terme de chiffre d’affaires, par rapport à tous les franchisés Darty.•