Imprimer

Raffinement et creation

le 3 mai 2010.

201005_dedietrich_itl.jpg

Innovation, technologie et créativité, De Dietrich et Toncelli affichent ensemble leur vision en matière d’aménagement de la cuisine. L’audace des designers et des ingénieurs a contribué à rendre uniques les cuisines du Progetto50 qui synthétisent la recherche technologique et le design.

Bénédicte TOPUZ

Confortique Magazine
n° 220 mai 2010

 

De Dietrich, marque Premium du groupe électroménager Fagorbrandt, numéro un en France, et Toncelli Cuisine, un Italien leader sur le segment du luxe et qui fête cette année ses 50 ans, se sont en effet associés afin de donner naissance à un projet inédit. Il s’agit de marier les produits électroménagers De Dietrich aux créations Toncelli en respectant une parfaite harmonie. Le résultat est un mélange de raffinement italien et d’audace créative française. "L’opportunité de collaborer de manière inédite avec De Dietrich est née avec le Progetto50. Les cuisines de Progetto50 résultent de notre volonté de remettre au goût du jour les traditions de la Toscane, visibles dans les décorations en marqueterie réalisées en utilisant la technique de la perspective mathématique et le travail manuel du cuir", explique Stefano Stefanelli, Directeur commercial de Toncelli Cucine. Présentée dans le centre de ville de Milan, pendant le salon Eurocucina en avril dernier, cette nouvelle vision apporte un air nouveau dans un monde traditionnel. "Grâce à une présence articulée autour de deux espaces d’expositions, nous souhaitions faire partager à nos clients notre capacité d’adaptation au sur-mesure et la valeur ajoutée de nos produits" affirme Patrice Charbon, Directeur de marque.

Deux sociétés complémentaires

Les deux sociétés montrent ainsi leur volonté d’apporter sur le marché une nouvelle approche, dépassant les idées reçues et faisant ainsi de la cuisine un lieu raffiné. Une approche qui fait écho à la tendance actuelle des cuisines comme lieu de vie. Toncelli se définit comme un passionné de l’esthétisme, souhaitant satisfaire les rêves de ses clients et voulant donner naissance à des projets extrêmement personnalisés. Aujourd’hui Lorenzo Toncelli, deuxième génération du cuisiniste, perpétue la tradition en insufflant un dynamisme certain. Alliant l’utilisation de nouvelles technologies à une expérience artisanale, Toncelli transmet au travers de ses 800 créations annuelles un savoir-faire porteur d’émotions bien réelles. De son côté De Dietrich reflète trois siècles d’histoire durant lesquels la société a été initiatrice de tendances. Elle fut l’une des premières à pressentir la mode des cuisines équipées avec notamment l’invention de la pyrolyse et de l’induction. Elle n’a de cesse d’imaginer des objets de valeur, conçus pour transformer l’espace cuisine en un haut lieu de créativité et de plaisir.

 

201005_dedietrich_01.jpg  201005_dedietrich_02.jpg

 

Des matériaux nobles

Cette première collaboration entre de Dietrich et Toncelli a permis d’ouvrir de nouvelles perspectives dans l’univers de l’encastrable. Ainsi le cuir intègre l’univers de la cuisine au-delà du verre et de l’inox. L’électroménager de Dietrich s’habille de cuir et révèle la noblesse du matériau tout en offrant une harmonie avec le mobilier Toncelli. La dimension esthétique fait ainsi place à la dimension sensorielle. De Dietrich entre ainsi dans le monde de la "haute couture". Les poignées de four gainées de cuir ont été spécialement traitées pour résister à tous les usages du quotidien. Le choix du cuir n’est pas uniquement esthétique car ce matériau s’est également imposé pour sa résistance à l’usure du temps, à l’eau et pour son entretien facile. "De Dietrich a pour ligne de conduite la conception de produits avant-gardistes et à haut degré de finition", explique Emmanuel Pouzin, Designer de la marque. "J’ai à coeur de rechercher des matériaux toujours plus nobles susceptibles de supplanter l’inox généralement trop utilisé dans nos cuisines. J’ai voulu une matière authentique et sensuelle".  Mais, pour cette collection Progetto50, Emmanuel Pouzin s’est également inspiré des ornementations des cuisinières en fonte de la marque De Dietrich du siècle dernier. Le  designer a donc souhaité jouer le contraste entre une technique de gravure traditionnelle et un dessin résolument contemporain en utilisant la typographie comme élément graphique sur la matière inox. Au final, la gravure révèle l’inox et apporte un aspect décoratif unique, fluide, sur un métal brut et industriel. Enfin le bois, souvent utilisé en mobilier de cuisine, apporte une touche chaleureuse aux éléments électroménagers. Le but est de jouer avec la matière et de créer la symbiose entre deux expertises : Toncelli pour la réalisation des pièces en bois et De Dietrich pour l’intégration de ce matériau sur leurs produits (poignées et encadrement de four).

Une association tant en matériaux qu’en hommes qui promet !  •