20190711 interieurlyfestyle
Imprimer

Étude Cuisine Ixina : Qu’est-ce qu’il se mijote dans la cuisine des Français ?

le 27 décembre 2018.

La société belge Ixina a missionné Opinion Way pour réaliser une étude sur la relation que les Français entretiennent avec leur cuisine. Et ce qui est sûr, c’est que cette pièce de la maison est considérée comme un élément central dans l’épanouissement d’une vie familiale.

L’entreprise Ixina, d’origine belge, a été élue meilleure chaine de magasins pour l’année 2018-2019. Avec 145 magasins d’ici la fin de l’année, 300 d’ici 10 ans, l’enseigne est dynamique et se place parmi les meilleurs cuisinistes du marché. Entreprise récente, née en 1977, elle réalise le meilleur chiffre d’affaires, de cuisinistes, par magasins. Si Ixina se place en tête, c’est parce qu’elle se sert de tous les outils nécessaires pour mieux connaître ses clients et pour établir une proximité avec eux, notamment grâce à sa présence sur les réseaux sociaux. Thierry Tallet, Directeur Général d’Ixina France, estime qu’Ixina deviendra, bientôt, le leader du marché. En effet, l’enseigne est en forte progression : 12 % de croissance, en 2018.
Dans le but d’atteindre ce leadership, Ixina compte proposer une offre encore plus adaptée aux envies de sa clientèle. L’enseigne a, ainsi, demandé à Opinion Way de réaliser un sondage afin de comprendre le lien qu’établissent les Français avec leur cuisine. Les résultats ont été dévoilés lors d’une matinée d’information, organisée par la marque, le 18 octobre dernier.
1 027 personnes, représentatives de la société française, ont répondu à un questionnaire auto-administré en ligne. Avant de connaître le rapport des Français avec leur cuisine, Opinion Way a établi quelques points de repère, sur les cuisines possédées. Ainsi, 54 % des personnes sondées, dont la majorité en région parisienne, possèdent une cuisine fermée,), en raison du manque de place. 27 % ont une cuisine ouverte sans îlot, contre 9 % avec îlot. Un aménagement répandu en zone rurale, à 43 %.

La cuisine, symbole de fierté

Quel que soit son type, la cuisine des Français mesure, en moyenne, 13,7 m2. Là encore, la majorité des personnes disposant d’une cuisine plus petite, entre 6 et 10 m2, se trouve en région parisienne. 70 % des Français disposent d’un espace pour prendre des repas dans leur cuisine. L’espace correspond aussi bien à une table, à un bar ou à un mange-debout. Un endroit nécessaire, notamment le matin. En effet, 58 % des personnes sondées prennent le petit-déjeuner dans la cuisine, en semaine. Un chiffre similaire pour le weekend (57 %).
Mais peu importe le type de cuisine, sa taille ou son utilisation, 73 % des Français sont fiers de leur cuisine. Et plus ils sont âgés, plus ils en sont fiers. En effet, 82 % des 65 ans et plus sont fiers, contre 67 % des 18-24 ans. Si l’âge influe sur le sentiment de fierté à l’égard de sa cuisine, la catégorie socioprofessionnelle, contre toute attente, n’a aucun impact. Alors, même si les revenus n’influent pas sur ce sentiment, selon le sondage, changer sa cuisine est, tout de même, un budget pour de nombreux français. C’est pourquoi Ixina réfléchit à la notion de “leasing“ (crédit-bail) en 2019, afin que les consommateurs puissent changer plus régulièrement de mobiliers et qu’ils n’en soient pas empêchés par le prix.

Bonheur, plaisir et convivialité

Le sentiment et le lien qu’entretiennent les Français avec leur cuisine sont au cœur du sondage. En premier lieu, Opinion Way a demandé, à son panel, de répondre spontanément par un mot qu’il associerait à la cuisine. Le résultat est sans appel. Bonheur, plaisir, convivialité, tranquillité, bien-être, manger, repas… Le registre est positif aussi bien en réponse ouverte que fermée. En effet, pour 56 % des français, la cuisine évoque le plaisir de cuisiner, 55 % le plaisir de manger, 44 % la convivialité et 39 % le partage. Seulement 3 % évoquent du stress... peut-être à l’idée de bruler son repas ? Ou bien aux échanges qui peuvent avoir lieu dans cette pièce. Par exemple, 41 % ont déjà eu une explication avec les membres de leur famille pour désamorcer un conflit, ou discuter de résultats scolaires. Mais pour la majorité, 59 %, la cuisine reste un lieu où l’on peut discuter de tout et de rien avec sa famille. C’est également un lieu où les langues se délient. 23 % avouent avoir raconté des secrets à leurs amis, derrière les fourneaux, et 35 %, discuté de potins.
En d’autres termes, la cuisine apparaît comme un lieu d’échange, de dialogue, et même de confidences et de grandes nouvelles. En effet, selon Opinion Way, 69 % ont eu de grandes discussions dans la cuisine, et 51 % ont appris une grande nouvelle.
La cuisine est alors un lieu qui laisse de bons souvenirs, en famille et entre amis. Et elle peut être également un point de ralliement. 35 % des Français ont déjà fait une contre-soirée dans la cuisine lors d’une fête, dont 43 % sont des jeunes de moins de 35 ans.

La cuisine de demain

Face à la technologie et aux objets connectés, qui prennent de plus en plus de place dans la société actuelle, Opinion Way a interrogé les Français sur les envies d’une cuisine connectée. 53 % aimeraient disposer d’une installation audio pour écouter de la musique, 38 % d’un plan de travail intelligent qui donne des recettes de cuisine et des conseils. 35 % sont également intéressés par l’acquisition d’un réfrigérateur connecté, qui préviendrait de la fraicheur d’un produit ou lorsqu’il faut racheter des aliments. 23 % seulement aimeraient un assistant vocal. Un chiffre qui augmente à 31 % lorsque la question est posée aux jeunes entre 18 et 24 ans. En effet, sur cette notion de cuisine connectée, les réponses des jeunes sont systématiquement supérieures, de 8 à 15 points.
Ces réponses en disent beaucoup sur l’intérêt de la cuisine connectée pour les générations futures. C’est pourquoi Ixina est en train de réfléchir à la mise en place de cuisine connectée dans les showrooms de ses magasins. Grâce à cette étude, Ixina va ainsi continuer de suivre l’air du temps, comme elle l’a déjà fait auparavant, avec la création d’un logiciel 3D pour les consommateurs. l