20180227 houseware
Imprimer

Ficime : Baromètre annuel ; L’électronique enclenche le bouton “ON”

Écrit par Jeffrey Bevilacqua le 20 mars 2018.

20180320 ficime 1L’année 2017 aura été porteuse pour l’électronique. Le 24 janvier, à Paris, la Ficime (Fédération des entreprises internationales de la Mécanique et de l’Électronique) a révélé son baromètre d’activité de l’année 2017, tout en annonçant des prévisions élevées pour 2018.

En 2017, l’économie française a connu un rebond. L’onde de choc s’est prolongée jusqu’au marché de l’électronique. La Ficime a présenté la 4e édition de son baromètre annuel, le 24 janvier, à Paris. Il dresse le bilan de l’année 2017, tout en présentant les attentes pour 2018. Pour effectuer son baromètre, la Ficime s’est appuyée sur plus de 400 entreprises adhérentes (réparties dans 12 syndicats et deux unions). Les entreprises de l’électronique ont connu, dans l’ensemble, une année 2017 réussie. L’activité des secteurs est liée à deux facteurs : l’investissement des entreprises françaises acheteuses de matériels vendus par les adhérents des syndicats de la Ficime (les professionnels) et la consommation des ménages qui acquièrent, dans le commerce, les matériels pour particuliers, importés via les adhérents des syndicats de la Ficime (le Grand Public).

2017 s’est bien passée…

Grâce aux investissements des entreprises françaises, le retour de la croissance fut frappant dans les secteurs de l’électronique. En 2017, l’électronique professionnelle a connu une hausse de 6,1 %. Cela s’explique par la très grosse augmentation du matériel BTP et manutention (+18,7 %). « Cela tire l‘électronique professionnelle, dont les matériels sont installés une fois les travaux engagés », commente Alain Rosaz, Président de la Ficime. Cependant, 2017 n’aura pas inversé la tendance que le secteur des systèmes et les solutions d’information et d’impression professionnelles connaissent depuis quelques années. Ce dernier a connu une baisse de l’activité de 2,3 %.
De plus, les grossistes informatiques ont connu une hausse significative grâce à l’activité liée à la consommation des ménages. Avec une croissance de 7,4 %, la reprise des grossistes informatiques est la réelle bonne surprise de l’année pour la Ficime, qui la juge « inattendue ». Les grossistes ont notamment bénéficié du lancement de nouveaux téléphones, de nouveaux ordinateurs de plus en plus fins et également de la tendance de la cybersécurité et du « cloud ».

… mais 2018 sera encore meilleure

« Tous les voyants sont au vert, de façon réaliste, sans excès d’enthousiasme et pour la majorité des secteurs », déclare Laurence Fauque, Déléguée générale de la Ficime. « Cela corrobore les prévisions des économistes concernant l’économie française et ses belles perspectives de croissance pour 2018 ». D’après les prévisions de la fédération, 2018 sera encore plus vertueuse que 2017. Le secteur de l’électronique grand public prévoit une forte croissance, notamment grâce à celui de la télévision, attendu à + 8 %, grâce aux grands événements sportifs (Jeux olympiques, Coupe du Monde de football…). Selon les estimations de la Ficime, les grossistes informatiques devraient également connaître une hausse de plus de 4,3 %. Après 2017, l’embellie continue sur le marché de l’électronique. l