Imprimer

L’ascension des téléviseurs Led

le 30 avril 2010.

201004_tvled_itc.jpg

Plasma, LCD ou Led ?  Le consommateur se trouve confronté à ces différentes options d’écrans lors de l’achat d’un téléviseur. Le choix est certes difficile même si les linéaires sont encore, en grande majorité, fournis en LCD. Toutefois il existe une réelle croissance de la présence des téléviseurs Led, cette technologie apportant une esthétique et une image améliorée.

Bénédite TOPUZ

Confortique Magazine
n° 219 avril 2010

Le nombre de téléviseurs commercialisés en 2009 a dépassé les 7,3 millions d’appareils, soit une hausse de 1,3 million d’unités sur un an, a indiqué en début d’année le Simavelec, Syndicat des Industries de Matériels Audiovisuels Electroniques. Ce syndicat prévoit une nouvelle avancée à 8 millions minimum de téléviseurs vendus en 2010. Cette croissance s’explique non seulement par une technicité accrue avec un basculement vers le tout numérique, mais aussi par une qualité des écrans de plus en plus plats et de plus en plus larges, ou encore par l’arrivée sur le marché de téléviseurs de moins en moins "énergivores". Et cela sans compter une baisse des prix. Il est certain que le téléviseur est un outil indispensable à chaque foyer, chacun s’appropriant l’écran pour diverses occupations. On parle alors notamment de téléviseur "spectacle" avec la 3D, un marché qui devrait représenter en fin d’année 10 % des ventes, pronostique le Simavelec. Ou encore le téléviseur "service", celui donnant accès à d’autres contenus que ceux émis en direct par les chaînes dans leurs programmes réguliers. Les téléviseurs connectés, permettant au consommateur d’aborder facilement la multifonctionnalité, devraient ainsi représenter plus du quart des ventes en 2010 et environ les 2/3 dès 2011, affirme le syndicat.

 

L’innovation

Ces nouvelles utilisations des téléviseurs sont accompagnées par une course à l’innovation à laquelle chaque constructeur se prête. Ainsi, nous constatons aisément une croissance fulgurante de la présence en linéaire des téléviseurs Led. Globalement sur la France, entre février 2009 et février 2010, la présence en linéaire des téléviseurs LCD a baissé de 7 points pour atteindre 52,9 unités en février 2010 et celle des téléviseurs plasma de 0,2 point, soit 6,8 unités en février 2010. Leur présence est toutefois en hausse jusqu’en juin pour les écrans LCD et jusqu’à décembre pour les écrans plasma aussi bien en GSS qu’en hypermarché. Le plasma serait donc le choix des consommateurs pour les fêtes de fin d’année, privilégiant un rapport taille/prix des plus intéressants. En revanche une hausse constante de la présence des téléviseurs Led est constatée, hausse de 6,3 points en un an. Cette croissance est plus importante en GSS qu’en hypermarché avec respectivement des hausses de 7,7 points et 5,5 points. Mais d’après Digitmes, les TV Led ne devraient représenter que 2 à 3 % du marché cette année, 6 % en 2011 et 10 % en 2012.

Peu gourmande en électricité, la technologie Led possède une bonne résistance aux chocs et une grande durée de vie. Petite explication technique : le téléviseur Led fait partie de la famille des TV LCD. La différence par rapport à un LCD classique réside dans le fait qu’il utilise un rétroéclairage à Led plutôt qu’à tubes fluorescents pour illuminer l’écran. Ces Led sont très fins et permettent de réaliser des téléviseurs plus minces. Pour exemple, l’un des téléviseurs parmi les plus fins du monde affiche une épaisseur de 9,9 millimètres, mais son système électronique est situé dans un boîtier déporté. Par ailleurs, le téléviseur Led procurerait toujours une meilleure qualité qu’un écran LCD à néons.

Le LCD à Led peut par ailleurs éteindre et allumer ses Led par zone ou en totalité, une technique qui permet d’afficher un noir véritable. On obtient alors un résultat proche du Plasma. Cet avantage a un revers car en favorisant les teintes sombres, les Led affaiblissent le blanc qui ressemble, au final, plus à une teinte grise. Mais le rendu des couleurs d’une TV Led ne diffère pas des LCD à néons, dépendant de chaque modèle et de son réglage. Mais au-delà de la technique, l’esthétique liée au design attire de plus en plus le consommateur prêt à investir un peu plus pour afficher son téléviseur qui devient un outil convivial, voire un signe d’une échelle sociale.

 

Encore chers mais écologiques

Fortes de tous ces avantages, les TV Led seront probablement les prochaines à envahir nos salons, mais le prix freinera certains consommateurs. Les TV Led sont encore chères comparées aux LCD à néons et au plasma. En effet, bien qu’accusant une forte chute, les prix des téléviseurs Led sont encore les plus élevés du marché. Par exemple, à l’heure actuelle, il faut compter 2 000 € pour un téléviseur Led de 46 pouces. Pour la même dimension dans la gamme LCD à néons, on trouve des téléviseurs à moins de 1 000 €. Côté Plasma, le même constructeur propose un modèle de 50 pouces aux alentours de 1 500 €. D’une façon globale, sur une année, les prix des téléviseurs Led en France ont perdu 2 591 €, soit plus de la moitié de leur prix, pour afficher 1 429 € en février. Ces prix affichent un écart d’environ 300 € entre les téléviseurs présents en GSS et ceux en hypermarché. Mais cette tendance à la baisse s’applique sur tous les types de téléviseurs. Ainsi le prix des téléviseurs plasma recule de près de 500 € en un an en France et celui des téléviseurs LCD de plus de 200 €. Plus chers en GSS qu’en hypermarché, ces téléviseurs accusent des baisses de prix constantes tout au long de l’année.

Au-delà des qualités techniques intrinsèques de cette nouvelle technologie par rapport au LCD, les Led sont surtout plus économes en énergie, dépourvues de mercure et offrant une meilleure longévité. En effet, les Led sont plus écologiques que tous les autres téléviseurs, en raison de leur capacité à éteindre totalement certaines zones de l’écran. Pour référence, un 55 pouces à Led de Samsung consomme 162 Watts/m2 alors qu’un LCD de même taille grimpe aux alentours de 260 Watts/m2 et qu’un plasma de 50 pouces se classe dans le haut du tableau avec 400 Watts/m2, le tout en usage courant. Le consommateur doit donc faire face à un dilemme lors du choix de son téléviseur, privilégiant le prix, la qualité et/ou son engagement écologique. Toutefois, les téléviseurs devraient enregistrer une croissance en linéaire notamment dans la période autour de la Coupe du monde de football, une hausse qui pourrait s’accompagner à nouveau d’une baisse des prix. •