20190107 welcome
Imprimer

Darty, 150e magasin : Une bonne rentrée des classes !

Écrit par Renaud Parquet le 27 décembre 2018. Rubrique Distributeurs

20181227 equipe Darty Ussel

Les vacances scolaires d’un été ensoleillé s’achevaient à peine que Darty répétait déjà ses gammes pour entamer la rentrée et l’automne avec une belle succession d’ouvertures. De quoi donner le ton de cette fin d’année et du début de celle qui arrive. Une étape est franchie puisque l’enseigne ouvre son 150e magasin.

Ils ne sont pas moins de quatre. Quatre magasins à avoir ouvert entre le 28 août et le 6 septembre dernier. Quatre villes donc, et des agglomérations où les consommateurs vont pouvoir avoir le choix, l’expertise, et les prix Darty. Ces villes, ce sont Ussel, Tigneu, Gif-sur-Yvette, qui se distingue, puisqu’il s’agit du 150e magasin en franchise Darty, et enfin Saint-Egrève dans la banlieue de Grenoble. « La préfecture de l’Isère dispose à ce jour de trois points de vente », explique Michel Fleys, le Directeur commercial et du développement de Darty franchise. Le magasin d’Ussel est le deuxième point de vente de Gregoire Tauby, le franchisé déjà présent à Tulles. Jean-Sébastien Capiot ouvre son quatrième magasin à Tigneu, dans la banlieue lyonnaise. « Nous pouvons dire que ce chef d’entreprise a le goût d’entreprendre et d’optimiser son potentiel », note le Directeur commercial et du développement de Darty franchise. Le 151e magasin, basé à Saint-Egrève, est porté par le groupe SFAM, présent dans le secteur des assurances. Il détient déjà trois points de vente FNAC, et figure au capital de Fnac Darty. Non seulement le développement des franchises se poursuit comme il l’avait été prévu, il y a un peu plus de quatre ans, mais il se transforme peu à peu.

La franchise Darty s’adapte à la zone de chalandise

Le 150e magasin en franchise Darty marque une étape. Mais ce n’est qu’un symbole. Car derrière ce nombre qui rappelle continuellement la progression de l’enseigne et le succès de son développement, se cache toute une stratégie. Elle change de physionomie d’ailleurs. « Nous avons ouvert depuis quatre ans, plus de 150 magasins. Cela montre le succès de la franchise Darty, mais il y a encore du travail à opérer, explique Michel Fleys. Aujourd’hui nous constatons que certains magasins changent de lieu d’implantation, car leur surface de ventes s’avère trop petite par rapport à ce que nous avions décidé lors de l’ouverture. C’est notamment le cas des magasins de Saint-Gaudens ou celui d’Abbeville dans la Somme. Le magasin d’Abbeville était implanté en centre-ville. Sa superficie était de 350 mètres carrés. A la mi-septembre, le franchisé a déménagé et installé son magasin à côté d’un Hypermarché. Aujourd’hui son point de vente s’étend sur une surface de 900 mètres carrés ». Le concept Darty s’adapte donc à la zone de chalandise, soit en déménageant, et en s’installant dans des secteurs plus dynamiques, soit en s’agrandissant (Abbeville, Châteaudun ou encore à Pont-Audemer). «  Nous sommes ravis pour ce franchisé, mais je rappelle que la surface moyenne de nos points de vente tourne autour de 600 mètres carrés ». La franchise tourne donc à plein régime.

Une nouvelle forme de franchise

Bien qu’il reste encore quelques zones à pouvoir, le territoire commence à être très bien maillé. A titre d’exemple, en 2014, la région Normandie ne disposait que de douze magasins, tous intégrés. Aujourd’hui il y en a vingt-sept. « Nous estimons à ce jour qu’il nous reste entre soixante et soixante-dix magasins à ouvrir. En tout cas pour ce qui concerne la franchise dite “classique”. Ensuite, la franchise va pouvoir se développer différemment avec les points de vente spécialisés uniquement en cuisine, » précise le directeur commercial. « C’est la raison pour laquelle nous avons aujourd’hui l’intention de le mailler différemment », ajoute Michel Fleys. Ainsi au début du mois d’octobre, le premier magasin en franchise et spécialisé en cuisine a ouvert ses portes à Mâcon. La physionomie de la stratégie évolue. Le propriétaire de ce magasin est déjà franchisé de l’enseigne, à Montceau-les-Mines. Il n’y avait pas la place suffisante en termes de débouchés dans cette ville pour ouvrir un magasin spécialisé en Cuisine. Le franchisé a donc décidé d’ouvrir un autre type de magasin à Mâcon dont la clientèle est plus susceptible d’être intéressée par cette offre nouvelle et complémentaire.

Fnac Darty, un mariage qui marche !

En 2019, les projets de développement entre les deux marques vont se poursuivre. Il existe une complémentarité de fait entre ces deux enseignes. De plus en plus de franchisés Darty ouvrent des points de vente Fnac, créant ainsi une émulation et une synergie dans leur ville entre les deux distributeurs. (cf. encadré) « Au final, nous notons que le consommateur est le grand gagnant. Il peut disposer de produits différents mais en bénéficiant de services similaires, et même complémentaires », explique le directeur commercial de l’enseigne leader de l’électroménager. Si au départ l’union de ces deux géants de la distribution ne manquait pas d’être critiquée, et continue à alimenter les interrogations, force est de noter que sur le terrain de la franchise, ce mariage fait recette, car la présence de ces deux enseignes sur une zone de chalandise draine du trafic, sans créer de concurrence. Un pari audacieux, en passe d’être réussi ? L’avenir le dira.•

20181210 aod1