Articles

Imprimer

Un passé impressionnant, un futur prometteur

le 10 août 2017. Rubrique Enquêtes/Reportages

20170810 BSH

2017 est une année faste pour le Groupe BSH ! Ce sont les 50 ans de BSH international, les 30 ans de BSH France, les 20 ans de l'entrepôt de Tournan-en-Brie, les 10 ans de la marque Viva et les 140 ans de NEFF... En 50 ans d'existence, le groupe a multiplié les innovations qui ont marqué dans l’univers du petit et du gros électroménager, avec toujours plus de technologies, d'intelligence et de design tout en devenant plus écoresponsable.

Bosch et Siemens, c'est un mariage atypique dont nous célébrons cette année les noces d'or. De cette union naît en 1967 le groupe BSH. Il s'agit alors d'une joint venture à parts égales entre les deux marques allemandes, « un modèle si rare mais si performant qu'il est aujourd'hui étudié par les étudiants des écoles de commerce », se réjouit Matthias Ginthum, Membre du Directoire et Chief Markets Officer.

Des avancées technologiques constantes

Un simple regard sur les années passées permet de comprendre que le leader européen de l'électroménager a parcouru un chemin impressionnant depuis ses débuts. De 10% de parts de marché en Europe, BSH est passé à 25% aujourd'hui. « Alors que bien des joint ventures ne franchissent pas le cap des cinq ans, les deux partenaires d'origine ont chacun su maintenir leur propre stratégie et devenir ensemble le premier fabricant d'électroménager en Europe », s'enorgueillit Fernando Gil Bayona, Président de BSH France. Matthias Ginthum complète : « BSH a toujours été rentable. Depuis le début, sa croissance moyenne est de 6 à 7%. (…) Nous avons toujours été une entreprise unique et innovante. » Chaque innovation lancée depuis 1967 s'inscrit dans cette dynamique, avec à la clef, pour le consommateur, des économies, plus de confort et plus de sécurité grâce à des appareils moins bruyants, plus résistants et de plus en plus intelligents. Fernando Gil Bayona qualifie BSH de « Groupe responsable, avec un projet d'entreprise ancré dans la sécurité des consommateurs et la responsabilité environnementale (lutte contre le gaspillage, recyclage des matériaux et des ressources...). »

Penser les usages de demain

Si le Groupe s'est maintenu au meilleur niveau de compétitivité ces 50 dernières années, il entend bien en faire de même pour les 50 prochaines.
Dans cette optique, BSH a investi 4,4% de son chiffre d'affaires (13,1 milliards d'euros) en R&D en 2016. Le connecté représente l'un des leviers de croissance les plus importants. Et le train est déjà en marche depuis l'arrivée de l'application Home Connect, en 2014, première application qui relie tous les appareils électroménagers de la maison. Là encore, il s'agit d'anticiper les besoins et comportements futurs des consommateurs. « Avec des équipements connectés, la prédominance des produits va peu à peu glisser vers celle des services, estime Matthias Ginthum. A travers des initiatives telles que les User Experience Labs ou le Design Thinking, nous développons notre créativité et répondons plus précisément aux besoins de nos consommateurs. »

Un groupe présent sur les 5 continents

BSH entend renforcer sa position de leader sur un marché européen mature, mais le groupe réalise ses meilleures progressions en Asie. L'année dernière, BSH a augmenté son chiffre d'affaires de 9,3 % (en monnaie locale) sur la région Asie-Pacifique, notamment grâce à la forte hausse de la demande en électroménager du marché indien. Siemens est en outre la première marque non chinoise numéro 1 en Chine. Savoir s'adapter aux marchés locaux est la clef du succès selon Matthias Ginthum : « Pour émerger sur ces marchés, il nous faut comprendre les besoins des consommateurs et y répondre mieux que les fournisseurs locaux ou que les concurrents qui y sont déjà installés. »