20191003 elica banner

Articles

Imprimer

Groupe Seb : Un 1er semestre performant

Écrit par Juliette Vignaud le 28 août 2019. Rubrique Distribution

20190828 SEBLe groupe Seb, géant français du petit électroménager, démarre fort l’année. Il enregistre une forte croissance en dépit d’un environnement mondial compliqué.

Le groupe Seb enregistre une très belle croissance sur le premier semestre de l’année 2019. Fin juin, le chiffre d’affaires était en hausse de 10,3 %, et de 8,4 % à taux de change et périmètre constants, et donc un bénéfice net de 100 millions d’euros. « Notre croissance organique des ventes et du Résultat Opérationnel d’Activité, supérieure à 8 % au premier semestre, atteste une nouvelle fois de la dynamique de notre modèle. Ces performances servies par de solides fondamentaux s’inscrivent dans un environnement complexe et volatil, marqué par des tensions concurrentielles et promotionnelles liées à la mutation profonde de la distribution », se félicite Thierry de La Tour d’Artaise, Président-directeur général du groupe Seb. En effet, malgré un contexte macro-économique compliqué, la mutation de la distribution et la volatilité des devises, le groupe a réussi à performer, et ce pour le 18e trimestre consécutif de croissance organique, de plus de 5 %.
Ces résultats reflètent la bonne intégration de Wilbur Curtis, depuis février. Cette société américaine est spécialisée dans les machines à café professionnelles, et est donc très complémentaire de WMF Shaerer. Sur le secteur du café professionnel, le groupe enregistre une progression de plus de 20 % de ses ventes, à 391 millions d’euros. Mais il peut encore faire mieux, estime-t-il.
Cette dynamique est également le résultat de son positionnement en Egypte avec la famille Zahran - le Groupe SEB et la famille Zahran ont mis en place une nouvelle entité, Groupe Seb Egypt Zahran, détenue à 55 % par le Groupe SEB et à 45 % par Zahran. Depuis cette collaboration, la production locale est en forte croissance, le leadership Tefal/Zahran s’affirme et des magasins ont été créés.

Un contexte mondial jugé complexe

Du côté du Pacifique, les marchés sont au beau fixe. Le secteur du café professionnel a renforcé la puissance du groupe en Amérique du Nord, et les croissances sont tout autant positives en Amérique du Sud, notamment au Brésil - + 6,6 % de croissance organique en Amérique du Nord et + 12,1 % en Amérique du Sud. Toutefois, il faut noter qu’en 2018, la grève des transporteurs, au Brésil, avait profondément impacté le groupe. Le marché de 2019 est alors nettement plus facile - la monnaie est plus stable, la confiance des ménages est retrouvée et la croissance économique globale est en hausse. Cependant, même si l’activité est bien meilleure que dans le passé, selon Thierry de La Tour d’Artaise, il faut rester vigilant, car rien n’est jamais acquis, notamment sur les effets de devises.
En Asie, si la zone est en croissance organique de + 10,1 %, les résultats sont largement portés par la Chine (+ 12,8 %). Le marché chinois est concurrentiel, promotionnel, et tiré par le e-commerce. Le groupe Seb enregistre de fortes dynamiques de croissance aussi bien dans les catégories traditionnelles que dans les nouvelles à l’instar des mugs isothermes, des défroisseurs ou des hottes aspirantes. C’est un marché solide qui répond à ses attentes. Solide est également le terme qui caractérisait le marché japonais, où le groupe possède 33 points de vente sur le territoire grâce à l’implantation de quatre nouveaux magasins. En Corée du Sud, le marché est plus complexe. En effet, le deuxième trimestre a été très délicat suite à la baisse de confiance des ménages face aux tensions commerciales avec le Japon.  
Enfin la progression des ventes du Groupe en Europe de l’Ouest sur les six premiers mois a été ferme, avec une légère accélération au second trimestre. En France aussi, les ventes semestrielles ont été quasiment stables par rapport à 2018 et le deuxième trimestre signe le retour à une légère croissance. Hors France, la progression du chiffre d’affaires couvre la grande majorité des pays, à l’exception du Royaume-Uni. En effet, le marché britannique est impacté par le Brexit en attente.

Fort de ce premier semestre qualifié de très dynamique, le groupe Seb a précisé ses objectifs pour l’année : une croissance organique des ventes supérieure à 7 % et, aux parités monétaires actuelles, une progression autour de 6 % de son Résultat Opérationnel d’Activité publié. l