20170602 son image

Articles

Imprimer

Premier magasin FNAC des Cotes-d’Armor

le 18 août 2017. Rubrique Distribution

20170818 fnac

Le mercredi 12 juillet, les frères Nehlig, déjà franchisés Darty, ont de nouveau secoué le landerneau commercial, de la Bretagne Nord. Ils ont ouvert en grande pompe un premier magasin Fnac dans les Côtes-d’Armor. Confortique était présent lors de l’inauguration.

Son slogan fut martelé sur les ondes durant des années. Rappelez-vous ! « La Fnac Agitateur depuis 1954 ! » Et elle agite encore ! Son rapprochement avec le leader de l’électroménager, Darty, a continué d’agiter. Les frères Nehlig, eux, sont aussi des agitateurs. Mais dans leur domaine, et à leur manière. Ils furent les premiers à ouvrir un magasin en franchise Darty en mars 2014. Depuis lors ils caracolent en tête du réseau. Les résultats qu’ils affichent depuis l’ouverture de leur point de vente à Lannion sont les plus performants. Quand le rapprochement s’est opéré entre les deux entités, les frères Nehlig n’ont pas hésité. Les deux bretons fonctionnent à l’efficacité. Ils observent, analysent, et décident. Chez eux, la tergiversation est reléguée au rang des encombrants. « Sur la surface commerciale, nous avions une cellule inoccupée, explique Alain Nehlig. Nous cherchions un locataire. Mon frère Didier m’a proposé de lancer un point de vente Fnac ». Ils ouvrent ainsi une brèche, car ils sont les premiers franchisés Darty à se lancer dans l’aventure Fnac. Si le rapprochement entre les deux entités a provoqué quelques remous, et des inquiétudes, le résultat ne pourrait être que bénéfique. C’est en tout cas le sentiment de Martin Bernier, le président du groupement de franchisés Darty : « Je comprends les inquiétudes, les attentes, les zones de flous, mais, n’oublions pas une chose. Lorsque deux grands magasins s’associent, le gagnant c’est toujours le consommateur. Ne perdons pas de vue, qu’il reste, pour nous commerçant notre objectif ». Alain et Didier Nehlig ont vite assimilé que la cible principale restait le client.

Un objectif, la clientèle !

Michel Fleys, le Directeur commercial de chez Darty, a présenté ce projet, en octobre 2016. Neuf mois plus tard, les deux frères ouvraient leur premier magasin Fnac. L’ouverture s’est faite au rythme d’une grossesse. « Nous avions l’intention d’aller assez vite, explique le directeur commercial de chez Darty, en ouvrant le magasin avant le mois de juillet, car avec la saison estivale, et l’afflux de touristes, il fallait être prêts à temps ». L’arrivée massive d’estivants sur la côte bretonne est un bon starter. « Il n’est pas facile d’avoir une idée, un seuil à atteindre en termes de chiffre d’affaires, explique le directeur de la nouvelle enseigne, Pascal Vallet. Nous avons tout à construire ici, car nous sommes les premiers. Le challenge est de taille. Mais en tant qu’ancien Directeur de point de vente Fnac, j’ai confiance, car l’outil est très bien adapté ». Semblable au niveau de visites du magasin Darty, les deux entrepreneurs estiment que près 600 clients par jour pousseront la porte de leur nouveau magasin. La bonne fréquentation du site, et la synergie entre les deux entités laissent penser que la rentabilité s’étalera sur trois ans. Pour un investissement de 490 000 euros en travaux, les calculs paraissent très raisonnables, d’autant que l’outil Fnac s’avère performant.

Une marque ambitieuse, et conquérante

Forte de sa réputation et d’un choix large de références en édition, la Fnac de Lannion propose à la vente près de 28 000 références sur une surface de 650 mètres carrés. « Nous avons décidé de conserver 100 mètres carrés, le jour où nous souhaiterions nous agrandir », tranche Alain Nehlig. En ouvrant son soixante-sixième magasin en franchise, sur le territoire français, la Fnac franchit une étape supérieure dans le commerce de proximité, elle est pourtant réputée citadine. « Nous avons la capacité, et nous démontrons que nous sommes en mesure de proposer à présent des points de vente de proximité, explique Marc Vanderhaegen, le Directeur régional franchise de la FNAC. Grâce à notre force logistique, tous les produits commerciaux commandés avant 18 h 00 peuvent être livrés le lendemain en magasin ». Avec cet atout de taille, la Fnac concurrence directement les pure players comme Amazon, y compris en zone non urbaine. « Nous avons bien l’intention de jouer la carte de la synergie entre nos deux entités que son Darty et Fnac, ajoute Philippe Azerarak, le directeur de l’exploitation franchise Fnac. Il n’y aura pas de cannibalisation. Les deux enseignes comme nous le voyons ici à Lannion se complèteront, et les clients passeront d’un magasin à l’autre ». L’objectif est de ne surtout pas manquer les cibles clients, comme le rappelait Martin Bernier. La Fnac s’y emploie. Les équipes de la franchise comptent bien offrir les services, le choix Fnac au plus grand nombre. « Nous ouvrirons 81 magasins d’ici la fin de l’année sur l’ensemble du territoire ». La conquête est en marche.