20191003 elica banner

Articles

Imprimer

IFA : Le futur revient à Berlin !

Écrit par Deborah Koslowski le 14 août 2019. Rubrique Le salon 2019

20190814 Jens Heithecker DR IFADu 6 au 11 septembre, le rendez-vous des industriels et distributeurs des secteurs brun, blanc et gris réinvestira le parc des expositions de Berlin. Les plus grandes marques de l’électronique grand public y présenteront leurs nouveautés, toujours plus intelligentes et connectées, au service des consommateurs.

«L’IFA est le salon international le plus important de l’industrie numérique au monde», a rappelé Jens Heithecker, Directeur de l’événement, courant juillet, à l’occasion d’une conférence visant à présenter les nouveautés de l’édition qui se tiendra en septembre. S’il est le petit frère du CES de Las Vegas, cet événement n’a pas pour ambition de seulement aborder les “dernières technologies”. En effet, son objectif est de montrer « ce qu’elles apportent au consommateur et comment elles sont utilisées du point de vue de ce dernier ». Un pari déjà tenu et réussi en 2018, puisque la manifestation - qui s’étend sur 159 000 m2 de surface d’exposition - avait accueilli plus de 1 800 fabricants et près de 250 000 visiteurs (dont plus de 150 000 professionnels) !

Voix et IA

Un visitorat qui n’avait pu que constater que, grâce aux avancées technologiques, bien des frontières n’avaient plus lieu d’être. C’est le cas, par exemple, de celles qui existaient entre univers automobile et univers de l’équipement de la maison. Et pour cause : l’électronique tend à s’imposer face à la mécanique, afin de toujours faciliter davantage l’usage du consommateur. Des procédés similaires d’un milieu à l’autre qui font que, désormais, les fabricants n’hésitent plus à travailler de concert - à l’instar de Philips avec Bowers & Wilkins qui ont sorti, l’an passé, un téléviseur OLED intégrant un système audio premium ou, encore, de Vestel, qui s’était associé à Amazon - afin de concevoir et de proposer des produits performants, capables de nettement améliorer le quotidien et le confort de leurs usagers.
Des technologies qui, si elles se veulent au service de l’Homme (appareils pilotables depuis les smartphones, par exemple), se font discrètes. Presque imperceptibles, les boutons fonctionnels cédant peu à peu leur place à la voix libérant ainsi les mains de toute action, elles confèrent - surtout au gros électroménager - une esthétique plus épurée. Connectivité et commande vocale devraient, ainsi, être encore très présentes - sinon au cœur de cette nouvelle édition. Au même titre que l’intelligence artificielle (IA). Celle-ci s’empare de plus en plus des biens high-tech… leur permettant de se souvenir des habitudes et préférences des consommateurs, puis de s’adapter à leurs attentes.

La 5G arrive !

Il est tout aussi important de noter que, depuis quelques mois maintenant, certains opérateurs ont commencé à déployer la 5G en Europe (lancement mi-juillet en France, pour une couverture des deux tiers de la population d’ici 2026). La 5G ? La cinquième génération de réseau de télécommunication. En plus de promettre des débits dix fois plus rapides que la 4 G (ce qui permettrait des partages de données moins chronophages et une qualité des programmes streaming améliorée), celle-ci devrait permettre la connexion simultanée de plusieurs milliers d’appareils à un même réseau, ainsi qu’une efficacité accrue des échanges de données dans les différentes industries, ou, encore, de favoriser la maintenance prédictive, grâce à l’amélioration de la qualité de la connexion.
Pour l’heure, peu de smartphones actuels sont compatibles à ce nouveau réseau. Toutefois, certains modèles, “prêts à être commercialisés”, seront présentés sur l’édition 2019 de l’IFA.

Des produits plus responsables

Seront aussi mises en avant, sur l’événement, les solutions technologiques qui - en plus de prendre soin de leurs utilisateurs - sont respectueuses de l’environnement. Car si les consommateurs sont de plus en plus enclins à prendre soin de leur santé, en atteste l’importante présence des fours combinés vapeur sur les foires du monde entier ces dernières années, ils accordent également de l’importance au fait que les biens dans lesquels ils investissent soient durables. Des produits qui, dans le même le temps, sont jugés sur les économies d’énergie et de ressources qu’ils permettent.
C’est ainsi que, l’an passé, l’univers du lavage, tous appareils confondus, a brillé grâce à une innovation : l’autodose. Une fonction qui limite les interactions entre la machine et le client final puisque, ce dernier, n’a qu’à recharger l’engin… et à lui de prendre ce dont il a besoin pour fonctionner ! Envolés, donc, les soucis de sous ou de surdosage. A voir, maintenant, comment les fabricants ont su faire évoluer cette nouveauté et ce qu’ils proposeront pour continuer de satisfaire leurs clients.•